Annonce des lauréats de la compétition de courts-métrages

Annonce des lauréats de la compétition de courts-métrages

 

Le 15 avril dernier avait lieu la cérémonie de clôture de la 9e édition du Festival 48 images seconde à Florac où furent dévoilés les lauréats de notre toute première compétition de courts-métrages québécois.

Le jury, présidé par André-Line Beauparlant et composé de Virginie Dubois, Martin Laroche, Karim Ghiyati et Jean-Claude Raspiengeas, a remis deux prix à l’issue de la délibération: Le Grand du festival et le Prix du jury. Les festivaliers ont eux aussi été amenés à voter pour leur coup de coeur à l’occasion du Prix du public. Les trophées, qui sont une réalisation de l’artiste locale Nathalie Massenet Dollfus, seront remis à Montréal en février prochain lors des RVQC 2019. Merci à tous pour votre participation et votre enthousiasme qui ont fait de cet événement une réussite! Voici les lauréats:

 


GRAND PRIX DU FESTIVAL

(Résidence de création à Florac offerte par le Festival + 1500$CAN de bourse de mobilité de LOJIQ + Location de matériel chez Cinéloc Montpellier et TSF Montpellier +  5000 $CAN en services de postproduction chez PRIM + un abonnement à la revue 24 images)

 

 

 

LÀ OÙ JE VIS, de Sarah Baril Gaudet
Documentaire / 2017 / 17 min

Une histoire faite de solitude et de vent, racontée avec la poésie de la toundra austère du Nunavik et la beauté des mots de la jeune Martha Lucassie.

 

 

 

 

Sarah Baril Gaudet est une jeune documentariste et directrice de la photographie basée à Montréal. En 2016, elle a complété des études au baccalauréat en cinéma à l’Université du Québec à Montréal où elle a obtenu la bourse du Meilleur espoir documentaire (ACIC-ONF).

Là où je vis est son premier court-métrage documentaire.

 

 

 

 

 

 


PRIX DU JURY

(10 000 $CAN en location de matériel offert par SPIRA + un abonnement à la revue 24 images)

 


PRE-DRINK, de Marc-Antoine Lemire
Fiction / 2017 / 23 min

Alexe est une jeune femme trans en cours de transition. Un soir, elle reçoit chez elle son meilleur ami Carl pour quelques verres, avant de sortir faire la fête.

 

 

 

 

Après avoir complété un baccalauréat en cinéma à Montréal, Marc-Antoine Lemire réalise le court-métrage “Les Méduses”, motivé par la passion d’un cinema indépendant et par l’envie de se défaire d’une méthode plus académique. Marc-Antoine s’intéresse à un cinéma sensible et audacieux qui priorise le point de vue du personnage avant la prouesse technique.

 

 

 

 


PRIX DU PUBLIC

(3 000 $CAN en services offert par la Coop Vidéo de Montréal + un abonnement à la revue 24 images)

 

 

 

 

LA COURSE NAVETTE, de Maxime Aubert
Fiction / 2017 / 16 min

 

Le mystère flotte à l’école autour de Wojtek, un nouvel élève. C’est d’ailleurs pourquoi il est la proie idéale pour Thomas et Philippe, deux élèves en quête
de divertissement.

 

 

Maxime Aubert gradue en 2012 de l’université Concordia en production cinématographique et il travaille en tant que réalisateur de contenu publicitaire. En 2009, il participe à la fondation de SLA Productions, une coopérative de production offrant également des services de location d’équipement cinématographique. La course navette est son premier court-métrage de fiction à l’extérieur du contexte académique.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *