Lauréats de la Compétition de courts-métrages 2019

Lauréats de la Compétition de courts-métrages 2019

Le 14 avril dernier avait lieu la cérémonie de clôture de la 10e édition du Festival 48 images seconde à Florac où furent dévoilés les lauréats de notre seconde compétition de courts-métrages québécois.

Le jury, présidé par Fanny Mallette et composé de Phil Comeau, Sylvain Corbeil, Timothée Donay et Guy Astic a remis deux prix à l’issue de la délibération: Le Grand du festival et le Prix du jury. Les festivaliers ont eux aussi été amenés à voter pour leur coup de coeur à l’occasion du Prix du public. Les trophées, qui sont une réalisation de l’artiste locale Nathalie Massenet Dollfus, seront remis à Montréal en février prochain lors de la 38e édition des Rendez-vous Québec Cinéma. Merci à tous pour votre participation et votre enthousiasme qui ont fait de cet événement une réussite! Voici les lauréats:


GRAND PRIX DU FESTIVAL 48 IMAGES SECONDE – OFFICE FRANCO-QUÉBÉCOIS POUR LA JEUNESSE

Résidence de création à Florac offerte par le Festival

(1500$CAN de bourse de mobilité de LOJIQ + Location de matériel chez Cinéloc Montpellier et TSF Montpellier +  5000 $CAN en services de postproduction chez PRIM + un abonnement à la revue 24 images)

TRAIN HOPPER 
de Amélie Hardy
Documentaire 
2018 / 18 min

Un jeune homme parcourt l’Amérique en sautant d’un train de marchandises à l’autre. Tel un beatnik des temps modernes, ce passager clandestin nous mène sur les chemins de son errance à la recherche d’espaces de liberté.

 

Amélie Hardy termine ses études en cinéma à l’université du Québec à Montréal en signant le montage du documentaire elle pis son char qui se verra sélectionné dans de nombreux festivals à travers le monde, notamment au prestigieux festival Sundance. Parallèlement à sa carrière de monteuse, Amélie développe ses propres projets cinématographiques. Train Hopper s’agit de sa première œuvre à titre de réalisatrice.

 

 


PRIX DU JURY

(10 000 $CAN en location de matériel offert par SPIRA + un abonnement à la revue 24 images) 


SHIRLEY TEMPLE
 de Audrey Nantel-Gagnon
Fiction / 2018 / 16 min

Amaryllis et Margot se préparent pour une soirée qui marquera le début et la fin d’une époque. À travers leur complicité, Shirley Temple célèbre la candeur des premières fois et rend hommage à l’amitié féminine, de l’adolescence à l’âge adulte.

 

Audrey Nantel-Gagnon est bachelière en réalisation cinématographique de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Lors de son parcours, elle réalise notamment Moving On (2017) et
Shirley Temple (2018), son film de fin d’études. Dans sa démarche, elle accorde une grande importance à l’observation humaine et à la construction de ses personnages, penchant vers un cinéma accessible, dynamique et concret.

 


PRIX DU PUBLIC

(Un abonnement à la revue 24 images)

POISSON DE MARS
de Pierre-Marc Drouin et Simon Lamarre-Ledoux
Fiction / 2018 / 14 min

 

Souffrant de dépression, Louis découvre que sa famille s’apprête à lui faire un poisson d’avril. Le problème, c’est que nous sommes toujours en mars…

 

Connu pour sa versatilité, Simon Lamarre-Ledoux a tourné plusieurs courts métrages dont le film de danse « Der Untermensch » qui a connu un succès international. Poisson de Mars est sa deuxième expérience comme
réalisateur, aux côtés de son acolyte de toujours Pierre-Marc Drouin. Après avoir écrit deux romans, Pierre-Marc retourne à son premier amour: le cinéma. Il écrit maintenant à temps plein pour des émissions de
télévision, des webséries et des courts métrages tels qu’Une Formalité et Poisson de Mars, qui poursuivent leur carrière internationale dans les festivals.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.